Sources complémentaires

L’ANR PAPRIK@2F signale et met en lien des ressources complémentaires relatives aux archives du mouvement communiste.

Guide des sources des archives communistes (1917-1947)

Il s’agit d’un guide des sources des archives des communistes conservées dans les centres d’archives départementales, dans les archives de la Préfecture de police de Paris, dans les archives nationales d’Outre-Mer et dans le Musée de la Résistance de Champigny-sur-Marne. Ce guide n’est pas complet, mais il offre aussi d’autres pistes aux chercheurs et aux citoyens dans un souci d’accès démocratiques aux sources. Dans cette optique il faut mentionner l’ouvrage de Frédérick Genevée (La fin du secret. Histoire des archives du Parti communiste français, Paris, Éditions de l’Atelier, 2012) qui évoque les dépôts des archives fédérales dans les différents centres des archives départementales. Le site des Archives nationales du monde du travail (ANMT) à Roubaix est également incontournable.

Enfin, dans ce guide nous proposons une mention particulière à l’un de nos partenaires, les Archives départementales de Seine-Saint-Denis qui ont le dépôt des archives du PCF mais aussi de collections revenues de Moscou sans oublier les riches affiches.

Gallica et la Bibliothèque Nationale de France : la presse communiste

Plusieurs journaux communistes sont numérisés et consultables en ligne sur le site Gallica de la BNF :

Par ailleurs, la BNF a mis en ligne un site consacré à la presse locale ancienne, sur lequel sont recensés 174 journaux communistes locaux, dont 27 numérisés et en ligne.

La BDIC

URL : http://www.bdic.fr/

Au-delà des tracts, des journaux, des photographies, la BDIC possède également les archives des congrès de l’Internationale communiste et surtout celles des Brigades Internationales, dont l’inventaire et le descriptif des fonds sont en ligne.

Archives de la SNCF

URL : Archives de la SNCF

Le service des archives de la SNCF a procédé à la numérisation de l’ensemble de ses archives de la période 1939-1945. Outre la documentation concernant la déportation, les fonds numérisés comportent un certain nombre de documents qui peuvent intéresser les chercheurs travaillant sur la résistance, mais aussi sur l’action des communistes pendant la guerre.

La part des militants

Cette mention fait une référence explicite au Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français lancé par Jean Maitron au cours des années 1960 et qui fait partie du Centre d’histoire sociale (CHS) de Paris 1 Sorbonne, devenu le Dictionnaire Biographique du Mouvement Social.

Le Maitron possède aussi une grande partie des autobiographies réalisées pour l'Internationale communiste : elles sont consultables au Centre d’histoire sociale du XXe siècle, rue Pouchet à Paris. Le CHS possède également un fonds André Marty.

D’autre part, Jacques Duclos a initié la réalisation du Musée d’Histoire Vivante qui regorge de collections uniques de documentation sur les activités communistes.

Le Centre Georges Chevrier UMR 7366 - CNRS

URL : http://tristan.u-bourgogne.fr/CGC/bibliotheque/cdrom.html

Le centre possède une série de microfilms des archives du Komintern qui ont été rassemblées par Serge Wolikow. On peut également consulter la base INCOMKA dans sa version initiale ainsi que les archives des premiers congrès de l’Internationale communiste, sans oublier les microfilms des archives du Parti communiste mexicain et du Parti communiste des Etats-Unis d’Amérique. D’autre part, le centre possède des journaux sous forme papier, microfilm et CD-ROM, en particulier La Voix Paysanne.

Ciné-Archives

URL : http://www.cinearchives.org/

Ciné-Archives est une association qui gère le fonds audiovisuel du PCF et du mouvement ouvrier et démocratique. Depuis 1928, le Parti Communiste Français a produit, distribué et recueilli un grand nombre de films. Cette démarche répondait à différents besoins : appui aux grands mouvements sociaux, propagande/communication des théories et des orientations du Parti en direction des militants et des sympAthisants, travail culturel...

Association RaDAR (Rassembler, diffuser les archives de révolutionnaires)

URL : http://asmsfqi.org/

RaDAR est une association qui a pour but de collecter, de rendre accessible, de mettre en valeur les archives papiers, audios, vidéos, générées par l’activité des militants révolutionnaires des origines à 1920, en passant par celle des révolutionnaires du Parti communiste (1920 à 1928), puis de la genèse de la Quatrième Internationale (1928-1938), à la création de sa section française, mais aussi de nombreux groupes marxistes révolutionnaires.

Collectif des centres de documentation en histoire ouvrière et sociale (CODHOS)

URL : ihttp://www.codhos.asso.fr/

Le CODHOS (Collectif des centres de documentation en histoire ouvrière et sociale) offre également des ressources en ligne et signale l’existence d’autres lieux de dépôt d’archives concernant la galaxie communiste.

La dimension internationale mérite aussi un regard vers d’autres centres d’archives :